Carte de France

Carte de l'évolution du royaume des Francs

Chercher une commune, un code postal, un lieu...
J'aime CartesFrance.fr !

Carte de l'évolution du royaume des Francs de 481 a 814



Recherchez un code postal, une commune, un département en France...
Et trouvez informations, cartes, plans, hôtels et hébergements, photos, météo, ... !
 


J'aime cette
carte de France !
 
 

Expansion de l'empire Franc

Voici la carte de l'expansion de l'empire Franc, entre 481 et 814.
Une version de cette carte en très grand format est disponible ici :
Carte de l'évolution du royaume des Francs en grand format



Situation de la Gaule avant Clovis

Au IIIe siècle, la Gaule romaine connaît une crise grave, le limes, frontière fortifiée protégeant l’Empire des incursions germaniques, est franchie à plusieurs reprises par les Barbares. A la fin du IIIe siècle le dispositif défensif romain sur le Rhin incorpore de plus en plus de contingents germaniques installés avec leurs familles. Des groupes de Francs en Gaule Belgique et d'Alamans en Alsace servent comme troupes auxiliaires fédérées, et certains officiers francs mènent de brillantes carrières au sein de l'Empire romain.

Dans la nuit du 31 décembre 406 les peuples vandales, suèves, alains et d'autres peuples germaniques franchissent la frontière sur le Rhin, malgré la défense des auxiliaires francs, puis en 412 les Wisigoths franchissent les Alpes et atteignent l'Aquitaine. Le pouvoir impérial romain leur cède des territoires puis disparaît en 476. Les structures de l'Empire se défont en Gaule, le pouvoir politique passe aux mains de royaumes barbares avec leurs propres lois, leur propre religion, l'arianisme ou le polythéisme. À la fin du ve siècle, la Gaule est morcelée en plusieurs royaumes, constamment en guerre, cherchant à étendre leurs influences et leurs possessions. Plusieurs ensembles principaux se détachent :
  • Les Francs
  • Les Burgondes
  • Les Wisigoths
  • Les Alamans
  • L'Empire romain de Syagrius
  • L'Armorique



Clovis

À la mort de son père en 481, Clovis hérite d'un royaume qui correspond à la Belgique seconde (à peu près la région de Tournai en actuelle Belgique). À partir de 486, Clovis mène l'offensive vers le sud. En 486, il emporte les villes de Senlis, Beauvais, Soissons et Paris dont il pille les alentours. Il livre la bataille de Soissons contre Syagrius. Syagrius, fils de Ægidius, s'intitulant «Roi des Romains» contrôle une enclave gallo-romaine entre Meuse et Loire, dernier fragment de l'Empire romain d'Occident. La victoire de Soissons permet au royaume de Clovis de contrôler tout le nord de la Gaule. Syagrius se réfugie chez les Wisigoths qui le livrent à Clovis l'année suivante. Le chef gallo-romain est discrètement égorgé. En 496, a lieu la bataille de Tolbiac (Zülpich près de Cologne) contre les Alamans, Clovis portant secours aux Francs rhénans dont le roi Sigebert a été blessé au genou. Au cœur de la bataille, alors que Clovis est encerclé et va être pris, le chef alaman est tué d'une flèche ou d'un coup de hache, ce qui met son armée en déroute. Lors de Noël d'une anné comprise entre 496 et 511, Clovis reçoit le baptême avec 3000 guerriers des mains de saint Remi, l'évêque de Reims. Ce baptême est demeuré un évènement significatif dans l'histoire de France : à partir d'Henri Ier tous les rois de France, sauf Louis VI, Henri IV et Louis XVIII, sont par la suite sacrés dans la cathédrale de Reims jusqu'au roi Charles X, en 1825. La grande intelligence de Clovis sera d'avoir compris que son pouvoir ne pourrait pas durer sans l'assentiment des peuples romanisés. Son baptême catholique par Remi de Reims permettra la collaboration des Francs avec les élites gallo-romaines. Au printemps 507, les Francs lancent leur offensive vers le sud, franchissant la Loire vers Tours, pendant que les alliés burgondes attaquent à l'est. Les Francs affrontent l'armée du roi Alaric II dans une plaine proche de Poitiers. La bataille dite, de « Vouillé » (près de Poitiers), est terrible selon l'historiographie, et les Wisigoths se replient après la mort de leur roi, Alaric II, tué par Clovis lui-même en combat singulier. Cette victoire permet au royaume de Clovis de s'étendre en Aquitaine et d'annexer tous les territoires auparavant wisigoths entre Loire, océan et Pyrénées. Les Wisigoths n'ont d'autre solution que de se replier en Hispanie, au-delà des Pyrénées.



Réunification de Clovis et 1er partage

À la mort de Clovis en 511, ses fils Thierry, Clodomir, Childebert et Clotaire se partagent, conformément à la tradition franque, le royaume qu'il avait mis une vie à réunir. Clotaire devint roi de Soissons, Childebert roi de Paris, Clodomir roi d'Orléans, et Thierry roi de Metz. Chacun d'eux avait aussi des provinces dans le midi de la Gaule. Par la suite, les fils de Clovis attaquèrent et tuèrent le roi des Burgondes, Sigismond, fils de Gondebaud. Clodomir d'Orléans fut tué par la suite à Vézeronce et son royaume fut intégré aux trois autres.



Réunification de Clotaire 1er et 2nd partage

Thierry et ses descendants étant tous morts, Childebert n'ayant pas eu d'héritier mâle, Clotaire devient alors seul maître de tout le royaume franc. En 561 Clotaire meurt et un deuxième partage a lieu entre ses quatre fils : Caribert Ier, Gontran, Sigebert Ier et Chilpéric Ier. Caribert obtiendra le Royaume de Paris, Gontran obtiendra le Royaume de Bourgogne, Sigebert Ier obtiendra le Royaume d'Austrasie, Chilpéric Ier obtiendra le Royaume de Neustrie. Caribert meurt prématurément, ses trois frères se partagent son royaume. Une querelle familiale va plonger les trois autres frères dans une guerre impitoyable. La lutte va surtout s'engager entre Chilpéric(Neustrie-Soisson) et Sigebert(Austrasie-Reims). Au centre, Gontran(Bourgogne-Orléans) prend d'abord le parti de Sigebert et ensemble ils parviennent à prendre l'avantage. Mais après s'être brouillé avec ce dernier, Gontran s'alliera avec Chilpéric. Sigebert(Austrasie-Reims) sera assassiné en 584. Sigebert(Austrasie-Reims) assassiné, son fils Childebert II passe sous la tutelle de Gontran puis le quitte pour Chilpéric. Chilpéric(Neustrie-Soisson) sera ensuite assassiné à son tour par un inconnu. Les deux reines d'Austrasie et de Neustrie : Brunehaut et Frédégonde perpétueront la lutte des deux royaumes. Malgré cela, Childebert II et son oncle Gontran se rapprochent de nouveau, ils scellent une alliance qui permet à Childebert II de récupérer le royaume de Gontran à la mort de ce dernier. Désormais, il n'y a que deux royaumes.L'Austrasie et la Bourgogne (ancien territoire des Burgondes) gouvernés par Childebert II et La Neustrie gouvernée par Frédégonde et son fils Clotaire II. A la mort de Childebert II, le royaume est donc partagés entre ses fils : Théodebert II (Austrasie) et Thierry II (Bourgogne).



Réunification de Clotaire II et 3ème partage

Très vite, Clotaire II prend le contrôle du royaume de Neustrie. Intelligent, il va profiter de la querelle entre les deux frères Théodebert et Thierry. Il s'allie à Thierry et vainc Théodebert, par la suite il rompt l'alliance avec Thierry et fait exécuter Brunehaut et les héritiers du royaume d'Austrasie. Ainsi Clotaire II parvient à régner sur tout le royaume franc (comme l'avait fait Clovis et Clotaire Ier). A sa mort, le royaume est de nouveau partagé entre ses deux fils en 628: Dagobert Ier (Royaume des Francs) et Caribert II (Aquitaine). L'aîné Dagobert parviendra à restaurer l'unité de la monarchie franque.



Des Mérovingiens aux Carolingiens

À partir de 639, l'autorité des Mérovingiens s'affaiblit peu à peu. Les richesses des souverains s'amenuisent, suite à l'arrêt des campagnes militaires pour étendre le royaume, aux dépenses engagées pour venir à bout des révoltes et pour acheter la fidélité des vassaux. La dynastie Mérovingienne disparaît en 751 lorsque Pépin le Bref, maire du Palais qui exerce le pouvoir véritablement, est sacré roi des Francs, fondant ainsi la dynastie carolingienne. Pépin le Bref et son fils Charlemagne agrandissent considérablement le royaume des Francs, qui s’étend à la fin du VIIIe siècle sur plus d’un million de kilomètres carrés. Charlemagne, couronné en 800 empereur d’Occident relance les arts libéraux dans l’éducation. Néanmoins, après la mort de l’empereur, les comtes et les vassaux de celui-ci parviennent peu à peu à rendre leur fonction héréditaire, et les petits-fils de Charlemagne se partagent l’Empire au traité de Verdun (843) ; Charles obtient la Francie occidentale, qui correspond approximativement aux deux tiers occidentaux de la France actuelle et dont les frontières varieront peu jusqu’à la fin du Moyen Âge.


Voir les autres cartes

Publicité





Imprimer

Carte de l'évolution du royaume des Francs de 481 à 814
Carte royaume Francs 481-814
  Carte du royaume Francs 481-814 Sémhur CC-by-sa-3.0 [source]


Revenir aux menus : 










Rejoignez l'actualité Carte de France sur Facebook et Google+ :


 






Carte de France | Region | Departement | Ville | Hotel | Partenaires | Mentions légales | Contact