Carte de France

Carte des élections municipales 2014 - Tour 2

Chercher une commune, un code postal, un lieu...
J'aime CartesFrance.fr !

Carte des résultats du 2nd tour des élections municipales 2014



Recherchez un code postal, une commune, un département en France...
Et trouvez informations, cartes, plans, hôtels et hébergements, photos, météo, ... !
 


J'aime cette
carte de France !
 
 

2nd tour des élections municipales 2014

Voici en bas de page la carte des résultats des élections municipales 2014 à l'issue du second tour pour chaque commune de France. Sur cette carte, vous trouverez en couleur les nuances politiques des listes arrivées en tête pour chaque commune de plus de 1000 habitants, pour les secteurs de Marseille et pour les arrondissements de Paris et Lyon. Les communes grisées sont les communes de moins de 1000 habitants dont l'élection du maire se fait au scrutin majoritaire plurinominal. Il n'y a donc pas de liste dans ces communes ni de nuance politique.

Une version téléchargeable de cette carte est disponible en TRES GRAND FORMAT ici:
Téléchargez la carte des résutats du second tour des élections municipales 2014 en grand format



Résultats des élections municipales 2014

Le second tour des élections municipales de ce dimanche a été marqué par une lourde défaite de la gauche et une abstention record.
Au plan national, les résultats des principales tendances politiques ont été les suivants:
1er tour : Extrême-gauche 0,58%, Gauche 37,74%, Droite 46,54%, Extrême-droite 4,65%, Sans Etiquette 10,49%
2nd tour : Extrême Gauche 0,06%, Gauche 40,57%, Droite 45,91%, Extrême Droite 6,62%, Sans Etiquette 6,84% (résultats provisoires)
  • La gauche en 2008, alors dans l'opposition au niveau national, avait remporté de nombreuses grandes villes, notamment Strasbourg, Toulouse, Amiens, Reims, Saint-Étienne, tout en conservant Paris et Lyon. En 2014, à l'issue du second tour, le résultat des élections municipales est un revers pour la gauche perdant 155 villes de plus de 9000 habitants dont Toulouse, Angers, Reims, Limoges, Quimper, Caen, Saint-Etienne, Roubaix, Tourcoing. Metz, Strasbourg, Lyon, Rennes, Nantes et Paris sont conservés par le Parti socialiste.
  • L'UMP remporte sa première élection locale en six ans. Avec plus de 150 villes gagnée, la droite pourrait reconquérir le Sénat dès septembre 2014.
  • L'UDI de Jean-Louis Borloo gère désormais plus de 100 villes moyennes.
  • Le Front national emporte une douzaine de villes dont Béziers (Hérault), Fréjus (Var), Villers-Cotterêts (Aisne), Le Pontet (Vaucluse), Beaucaire (Gard), le Luc (Var), Hayange (Moselle), Cogolin (Var) et le 7e secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône).
Résultats des élections municpales 2014 - 2nd tour



Abstention record

Le premier et le second tour des élections municipales 2014 ont surtout été marqués par une abstention record: 36,45% pour le premier tour d'après les chiffres définitifs communiqués par le ministère de l'Intérieur et 36,3% pour le second tour . La France a donc battu un nouveau record d'abstention lors des élections municipales 2014 après les précédents record de 2008.



Les résultats des plus grandes villes de France

Pour consulter le détail par commune des résultats du premier tour et du second tour des élections municipales 2014 vous pouvez rechercher votre commune avec notre moteur de recherche en haut de page. Les résultats détaillés des plus grandes villes de France sont disponibles en suivant les liens ci-dessous:

Elections Aix-en-Provence
Elections Ajaccio
Elections Angers
Elections Amiens
Elections Antibes
Elections Antony
Elections Argenteuil
Elections Asnières-sur-Seine
Elections Aubervilliers
Elections Aulnay-sous-Bois
Elections Avignon
Elections Besançon
Elections Béziers
Elections Bordeaux
Elections Boulogne-Billancourt
Elections Bourges
Elections Brest
Elections Caen
Elections Calais
Elections Cannes
Elections Champigny-sur-Marne
Elections Clermont-Ferrand
Elections Colombes
Elections Colmar
Elections Courbevoie
Elections Créteil
Elections Dijon
Elections Drancy
Elections Dunkerque
Elections Grenoble
Elections Issy-les-Moulineaux
Elections Lille
Elections La Rochelle
Elections Le Havre
Elections Le Mans
Elections Levallois-Perret
Elections Limoges
Elections Lorient
Elections Lyon
Elections Marseille
Elections Mérignac
Elections Metz
Elections Montpellier
Elections Montreuil
Elections Mulhouse
Elections Nancy
Elections Nanterre
Elections Nantes
Elections Neuilly-sur-Seine
Elections Nice
Elections Nîmes
Elections Niort
Elections Noisy-le-Grand
Elections Orléans
Elections Paris
Elections Pau
Elections Perpignan
Elections Poitiers
Elections Quimper
Elections Reims
Elections Rennes
Elections Roubaix
Elections Rouen
Elections Rueil-Malmaison
Elections Saint-Denis
Elections Saint-Étienne
Elections Saint-Maur-des-Fossés
Elections Saint-Nazaire
Elections Sarcelles
Elections Strasbourg
Elections Toulon
Elections Toulouse
Elections Tourcoing
Elections Tours
Elections Troyes
Elections Valence
Elections Versailles
Elections Villeneuve-d'Ascq
Elections Villeurbanne
Elections Vitry-sur-Seine




Maires des communes de plus de 100 000 habitants

Avant les élections de 2014, la gauche (PS, EELV, Front de gauche et Pour La Réunion) détenait 29 villes de plus de 100 000 habitants contre 12 à la droite et au centre (UMP et UDI). À l'issue du scrutin, la droite détient 22 villes de plus de 100 000 habitants contre 19 pour la gauche, qui perd donc dix villes par rapport au scrutin de 2008.

Communes de plus de 100 000 habitants
Commune Maire sortant       Parti Maire élu ou réélu       Parti
Aix-en-Provence Maryse Joissains-Masini UMP Maryse Joissains-Masini UMP
Amiens Gilles Demailly PS Brigitte Fouré UDI
Angers Frédéric Béatse PS Christophe Béchu UMP
Argenteuil Philippe Doucet PS Georges Mothron UMP
Besançon Jean-Louis Fousseret PS Jean-Louis Fousseret PS
Bordeaux Alain Juppé UMP Alain Juppé UMP
Boulogne-Billancourt Pierre-Christophe Baguet UMP Pierre-Christophe Baguet UMP
Brest François Cuillandre PS François Cuillandre PS
Caen Philippe Duron PS Joël Bruneau UMP
Clermont-Ferrand Serge Godard PS Olivier Blanchi PS
Dijon François Rebsamen PS François Rebsamen PS
Grenoble Michel Destot PS Éric Piolle EELV
Le Havre Édouard Philippe UMP Édouard Philippe UMP
Lille Martine Aubry PS Martine Aubry PS
Limoges Alain Rodet PS Émile-Roger Lombertie UMP
Lyon Gérard Collomb PS Gérard Collomb PS
Le Mans Jean-Claude Boulard PS Jean-Claude Boulard PS
Marseille Jean-Claude Gaudin UMP Jean-Claude Gaudin UMP
Metz Dominique Gros PS Dominique Gros PS
Montpellier Hélène Mandroux PS Philippe Saurel DVG
Montreuil Dominique Voynet EELV Patrice Bessac PCF
Mulhouse Jean Rottner UMP Jean Rottner UMP
Nancy André Rossinot UDI Laurent Hénart UDI
Nantes Patrick Rimbert PS Johanna Rolland PS
Nice Christian Estrosi UMP Christian Estrosi UMP
Nîmes Jean-Paul Fournier UMP Jean-Paul Fournier UMP
Orléans Serge Grouard UMP Serge Grouard UMP
Paris Bertrand Delanoë PS Anne Hidalgo PS
Perpignan Jean-Marc Pujol UMP Jean-Marc Pujol UMP
Reims Adeline Hazan PS Arnaud Robinet UMP
Rennes Daniel Delaveau PS Nathalie Appéré PS
Rouen Yvon Robert PS Yvon Robert PS
Saint-Denis
(La Réunion)
Gilbert Annette PS Gilbert Annette PS
Saint-Denis
(Seine-Saint-Denis)
Didier Paillard PCF Didier Paillard PCF
Saint-Étienne Maurice Vincent PS Gaël Perdriau UMP
Saint-Paul Huguette Bello PLR Joseph Sinimalé UMP
Strasbourg Roland Ries PS Roland Ries PS
Toulon Hubert Falco UMP Hubert Falco UMP
Toulouse Pierre Cohen PS Jean-Luc Moudenc UMP
Tours Jean Germain PS Serge Babary UMP
Villeurbanne Jean-Paul Bret PS Jean-Paul Bret PS




Résultats du 1er tour

Résultats consolidés des élections municpales 2014 - 1er tour



Déroulement des élections municipales 2014

Les élections municipales 2014 se sont déroulées le dimanche 23 mars 2014 pour le premier tour et le dimanche 30 mars 2014 pour le second tour dans les communes concernées. Les élections municipales ont lieu tous les six ans dans l'ensemble des communes françaises.
Les élections municipales françaises permettent d'élire les conseils municipaux des 36 681 communes françaises. Pour la première fois, les élections municipales permettent aussi d'élire les conseillers communautaires représentant les communes de plus de 1 000 habitants au sein des intercommunalités à fiscalité propre. Ceux-ci sont élus en même temps et sur le même bulletin, alors que les représentants des communes de moins de 1 000 habitants sont déterminés par l'élection des maires et adjoints.
La loi du 17 mai 2013 a modifié le mode de scrutin : le seuil d'application du scrutin majoritaire a été abaissé et celui-ci ne concerne plus que les communes de moins de 1 000 habitants (au lieu de 3 500 auparavant). Cette réforme a notamment pour objet d'imposer le respect des règles de parité entre femmes et hommes dans les 6 659 communes dont la population est comprise entre 1 000 et 3 500 habitants. En effet alors que les femmes représentent 48,5 % des conseillers municipaux dans les communes de 3 500 habitants et plus à l'heure actuelle, elles ne sont que 32,5 % dans les communes de moins de 3 500 habitants. Avec le nouveau seuil, ce sont environ 10 000 femmes supplémentaires qui doivent faire leur entrée dans les instances communales, au moins dans les assemblées délibérantes. Cette loi vise également à favoriser la parité dans les intercommunalités.
Les modes de scrutin sont les suivants :
  • Communes de moins de 1 000 habitants : scrutin majoritaire plurinominal avec panachage. Au premier tour, des candidats sont élus s'ils ont obtenu la majorité absolue et le vote d'au moins le quart des électeurs inscrits ; au second tour, la majorité relative suffit. Depuis la loi du 17 mai 2013, on ne peut plus être élu si l'on n'a pas préalablement fait acte de candidature.
  • Communes de 1 000 habitants et plus : scrutin proportionnel de liste avec prime majoritaire. Au premier tour, la liste qui remporte la majorité absolue et le vote d'au moins le quart des électeurs inscrits remporte 50 % des sièges, le reste est réparti entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés ; si aucune liste n'obtient la majorité absolue, un second tour a lieu auquel peuvent se présenter les listes ayant réuni au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour (les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent fusionner avec une liste qualifiée pour le second tour). Au second tour, la liste arrivée en tête obtient 50 % des sièges et le reste est réparti entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 %. En application de la loi de 2007 sur la parité, les listes doivent être composées alternativement d'un candidat de chaque sexe.
  • Paris, Marseille et Lyon : le scrutin a lieu dans chacun des arrondissements et chacun des secteurs pour Marseille de la même manière que dans les communes de plus de 1 000 habitants. Dans chaque arrondissement (ou secteur), environ le tiers des élus siègent également au conseil municipal.




Élection des maires et adjoints

Dans toutes les communes, le maire et les maires-adjoints sont élus au scrutin secret parmi les conseillers municipaux, au cours de la première réunion du conseil municipal, alors présidé par son doyen d'âge, et qui doit se tenir de plein droit entre le vendredi et le dimanche qui suit l'élection complète du conseil. Les deux premiers tours se font à la majorité absolue et le 3e tour, si nécessaire, se fait à la majorité relative. Le conseil municipal doit être convoqué par le maire sortant trois jours francs avant sa réunion, quel que soit le nombre d'habitants de la commune.


Voir les autres cartes

Publicité





Imprimer

Carte des résultats du second tour des élections municipales 2014
Carte des élections municipales 2014 second tour
 




Revenir aux menus : 










Rejoignez l'actualité Carte de France sur Facebook et Google+ :


 






Carte de France | Region | Departement | Ville | Hotel | Partenaires | Mentions légales | Contact